Paye ton projet : Street Fighter vs Assassin's Creed

/ le 11 avril 2013
Paye ton projet : Street Fighter vs Assassin's Creed
Avec Paye ton projet, LeMouv.fr se penche sur des projets créatifs prometteurs qui ont besoin de vous ! Grâce aux plateformes de financement participatif, vous pouvez les soutenir, et on vous dit pourquoi. Aujourd'hui, pas un mais deux projets s'affrontent : deux adaptations filmées de fameux jeux vidéo.

 

Projets du jour : deux projets d'adaptations de jeux vidéo (Street Fighter et Assassin's Creed)

Qui est derrière ? Une association française (pour Assassin's Creed) et une équipe anglaise pro (pour Street Fighter).

Les objectifs : récolter 6 500 euros avant le 26 avril via Ulule pour l'un, et £ 625 000 (soit 733 000 €) avant le 3 mai 2013 via Kickstarter pour l'autre.

 

Une fois n'est pas coutume, nous évoquerons aujourd'hui deux projets, snobant magistralement cette petite voix diabolique dans notre tête répétant ad nauseam un truc du genre «mais t'es con ou quoi, ça t'aurait fait une idée de projet en moins à trouver pour demain !».

 

Jouons-la façon générique d'Amicalement vôtre. D'un côté, le petit chouchou, un projet anglais à soutenir sur Kickstarter : Street Fighter : Assassin's Fist. De l'autre, un projet franchouillard bien de chez nous à soutenir sur Ulule : Assassin's Creed : Révolution. Les gamers l'auront deviné, ces deux projets sont deux adaptations filmées de jeux vidéos archi connus...mais la comparaison s'arrête là en terme d'ampleur.

 

Le projet anglais vise en effet à réunir plus de 700 000 euros afin de produire une web série, le tout avec la bénédiction de l'éditeur Capcom, propriétaire de la fameuse franchise vidéo-ludique de baston. Le second espère récolter 6 500 euros pour mettre en scène un court-métrage d'une vingtaine de minutes, visiblement sans l'aval d'Ubisoft. Ce dernier est donc un vrai fanfilm donc, fait par des amateurs passionnés réunis en association du côté de Bordeaux, tandis que le projet de Street Fighter est signé par des professionnels : son réalisateur Joey Ansah est lui-même acteur et cascadeur, aperçu aux côtés de Matt Damon dans La Vengeance dans la peau par exemple.

Ansah et son co-scénariste s'étaient fait remarqués en 2010 avec le court-métrage Street Fighter : Legacy vu plus de 4 millions de fois. Une carte de visite pas franchement extraordinaire (mais assez efficace pour venger les fans de l'infâme nanar Street Fighter, la légende de Chun Li) que vous pouvez revoir ci-dessous :

 

Face à cette concurrence anglo-saxonne, le teaser du projet français autour d'Assassin's Creed prend tout de suite une allure plus modeste :

 

Ceci dit, sans chauvinisme aucun, force est de constater que le projet anglais n'inspire pas vraiment confiance quant au choix de s'en remettre au crowdfunding pour boucler son budget. Plus encore que le projet Veronica Mars, l'initiative semble relever de la communication plus que d'un authentique besoin financier, surtout si on s'intéresse un minimum à la concurrence déjà visible sur le Net.

En 2010, l'année de sortie du court Street Fighter : Legacy, un autre fan film «professionnel» était ainsi mis en ligne sur YouTube : Mortal Kombat : Rebirth. Son succès donnera naissance quelques mois plus tard à la web série Mortal Kombat : Legacy - oui, niveau titre, bonjour l'originalité- diffusée sur la chaîne YouTube Machinima. Voici, pour le plaisir de revoir Mark Dacascos, le trailer bien bad-ass de l'imminente saison 2 :

 

Cette même chaîne YouTube vient également de diffuser une assez drôle websérie inspirée par l'univers du jeu Portal. Et le tout, sans passer par la case crowdfunding : on imagine (peut-être naïvement) que les créateurs de ces projets n'ont pas eu tant de mal que ça à trouver des producteurs et financiers attirés par des licences archi-connues du grand public une fois l'accord avec les éditeurs de jeux conclu...

Voilà qui alimente le sempiternel dilemme suscité par certains projets de crowdfunding qui brouillent la frontière entre «financement participatif par nécessité», «simple système de pré-vente» ou «pure opération de com». On peut aussi décider d'arrêter de se poser ce genre de questions et d'aller hadokener tranquillement avec les copains.

> Découvrir le projet Street Fighter : Assassin's Fist sur Kickstarter et Assassin's Creed : Révolution sur Ulule

> Toutes les chroniques Paye ton Projet

Alexandre Hervaud

/ le 11 avril 2013

Commentaires